HISTORIQUE

  Salle_2_ouverture_1985_webFacade_1985_web

En 1980, ma mère travaillait à la Bouticatou, aujourd’hui appelé Casa Luca, un magasin où l’on trouvait des articles de salle de bain et de cuisine originaux et actuels. Cernant l’ambiance et voyant ce que la clientèle de la Promenade Fleury recherchait, elle décida, en 1982 d’ouvrir une papeterie fine qu’elle nomma: Le Mot de la fin. Je me souviens, à table en famille, du moment où ma mère cherchait, par essai erreur, le nom d’un commerce qui est aujourd’hui établi depuis plus de 31 ans.

La boutique un succès rapide. J’étudiais au secondaire et j’allais aider ma mère lors des soirées achalandées. Je ne faisais pas grand-chose… Je surveillais que tout reste en ordre et j’étais le responsable des repas : hé oui, c’est moi qui allait chercher les patates frites et hot dogs steamés moutarde chou qui laissaient une empreinte odorante particulière dans le magasin.

Mon père aidait ma mère également. Et il voyait bien que les gens ne savaient pas où manger le midi. Il voyait aussi que le secteur était désert en soirée. La Promenade Fleury naissait et la rue se convertissait en un centre d’attraction. Des nouveaux besoins se faisaient sentir, entre autres : celui d’un café bistro.

Mes parents partirent pour l’Europe à plusieurs reprises. Ma mère faisait des trouvailles et achats afin de s’assurer que son magasin conservait une offre actuelle et mon père étudiait les cafés, les bistrots, les restos. Fruit de ces multiples voyages, le concept de L’Estaminet est né. Huit mois plus tard, le local était trouvé, le design était passé du papier à la réalité, le menu était prêt et l’équipe, fébrile, s’apprêtait à ouvrir un restaurant totalement hors du commun à l’époque.

Le succès fut rapide. À L’Estaminet, on s’assoyait pour refaire le monde autour d’une bière, d’un café, d’un dessert et d’un repas de bon goût, sans prétention. Et c’était une autre époque, n’oubliez pas… En effet, les gens fumaient dans les commerces et bien peu de choses n’avaient pas une odeur imprégnée de tabac… Mon père recevait les clients cigarette à la bouche… Les clients se sentaient bien. Ils se sentaient appréciés et reçus en rois.

Depuis ce temps, L’Estaminet est passé par de nombreuses époques. Aujourd’hui, il y a 24 restaurants sur la Promenade Fleury dont seulement un total de 4 qui y sont établis depuis 1985.

Les gens d’Ahuntsic aiment leur Promenade et ils y reviennent. Chez nous, il n’est pas rare de servir le même résident deux ou trois par semaine. Certains y viennent même deux fois par jour, d’autre deux fois par année ! Une chose est certaine, L’Estaminet ne laisse personne indifférent.

L’Estaminet a su demeurer actuel de par son menu, son choix de tables d’hôte, son décor et surtout, son personnel qui fait des pieds et des mains pour vous faire sentir chez vous, chez nous.

Grâce à vous, l’histoire ne fait que commencer maintenant 30 ans !

Merci, et au plaisir de vous servir très bientôt,

Sébastien Masson, propriétaire
Fils d’André Masson, fondateur.

——

Il y a 30 ans…

Facade_1985_web

Façade, 1985 – Un magasin de vêtement était sur le point de fermer pour laisser sa place à L’ESTAMINET

 

Salle_2_ouverture_1985_web

Ouverture officielle en 1985 – Nos premiers convives, notre premier décor

 

Bar_Hugo_ouverture_1985_web

Ouverture officielle en 1985

 

Salle_1_ouverture_1985_web

Ouverture officielle en 1985

 

L’Estaminet

Faites également la promotion de votre page